Bhoot Ka Darr, ou comment ressortir un délire du fin fond du fond

screenshot_01Une explication s’impose :

ceci est un montage, fait à partir d’antiques K7 de vieux films indiens, que nous avons remonté à la va-vite, et sous-titré à la aussi va-vitement.

À noter tout de même que ces K7 on du faire à un moment ou un autre l’objet de tractations, voir de rémunération, et je ne suis même pas certain de ne pas risquer le procès en mettant ceci en ligne (quelqu’un a le n° de l’avocat des Balcani ?)

Voilà.

Pour finir, par ce qui aurait dû être mentionné au début :
– d’après une idée et avec le matériel de Guilhem Pratz (Gaïa)
– bidouillé et fait en hurlant de rire (parce que nous sommes un peu cons), par Joey Basset et votre serviteur (moi quoi… pas le gars qui vous apporte votre thé et vos chaussons le soir… pfff… faut tout vous dire à vous hein…)

P.S.: ah oui, quand même, l’année… 2002, je pense… cela explique cette qualité fabuleuse.

 

F∆BB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *